Lottery24 - Jouez à la loterie en ligne, en toute sécurité
El Niño : le numéro gagnant est la date d’ouverture de leur bar
Retour aux actualités

El Niño : le numéro gagnant est la date d’ouverture de leur bar

C’était un deuxième tirage des fêtes très attendu en Espagne – comme par tous les joueurs online - et El Niño n’a pas trahi ses promesses : avec des gros lots très répartis dans toutes les régions, une fois encore ce « tirage de la deuxième chance » aura égayé l’Épiphanie de nos voisins d’outre-Pyrénées. Certains gros gagnants ont d’ailleurs décroché le jackpot… Grâce à des circonstances très personnelles !

Un tirage d’El Niño sans enfants

Pour la première fois, et en raison de la situation sanitaire, ce sont des adultes et non des enfants qui ont « chanté » les numéros tombés ce 6 janvier. La salle, elle aussi, était pratiquement vide : l’assistance étant là encore limitée au strict nécessaire.Pour autant, la magie de la Loterie Exceptionnelle d’El Niño ne devait pas manquer d’opérer : À midi vingt, un numéro gagnant – le 19570 – était associé au premier prix, dotant de 200 000€ chaque « Dixième » portant ce chiffre.

Le « zéro », un incontournable d’El Niño

Les deux autres gros prix – attribuant respectivement 75 000€ et 25 000€ par « Dixième » - ont été attribuées à des numéros souvent dédaignés par les joueurs pour être « petits » : le 03436 et le 05587. Et pourtant, voilà un « zéro à gauche » qui fait toute la différence !Le zéro est également à l’honneur en terminaison des premiers prix d’El Niño : c’est la 21e fois que le numéro gagnant termine par ce chiffre – soit lors de 25% de tous les tirages effectués.

Des gérants basques doivent leur fortune… À leur bar !

Et en ces temps difficiles pour l’hôtellerie – avec des situations parfois dramatiques, de chômage technique, de fermeture partielle ou totale des établissements – une belle histoire est venue remonter le moral du secteur : à Altza – un quartier de Saint Sébastien (Guipuscoa) – c’est à son bar « Le Feli » qu’un grand-père de 86 ans doit sa nouvelle fortune :« Pour le tirage d’El Niño, on s’est décidé pour le 19570 car c’était la date d’ouverture du bar familial, le 19 mai 1970 – explique sa petite fille, exultante.- ‘Aïta’ – grand-père, en basque – est fou de joie ! »Il faut dire qu’un joli pactole de 200 000€ - une chance partagée sur un autre ‘Dixième’, d’El Niño, qui a été réparti parmi les autres membres de la famille – vient à point nommé pour traverser ces moments difficiles : « Le bar d’Aïta nous a porté chance –affirme Cristina, sa fille, qui ajoute que sa famille n’avait « pas l’habitude de jouer à la Loterie ».Parce que la meilleure des habitudes c’est sûrement celle de gagner, ne ratez aucune opportunité et participez en ligne aux plus prestigieux tirages internationaux, sur Lottery24.fr !