Le site n ° 1 pour jouer à la Loterie en ligne depuis 2004, avec plus de 6 millions d'euros gagnés
Retour aux actualités

Jeux à gratter encaissés deux fois: un buraliste contraint à rembourser la FDJ

Un incident peu banal est venu troubler la routine d’un détaillant de la Française des Jeux à Lanester (Morbihan): convoqué par la police, il a dû répondre de plusieurs tickets à gratter vendus dans son établissement et dont les prix auraient été touchés en double. Une rapide enquête a permis de révéler que d’astucieux contrevenants avaient récupéré des jeux de grattages gagnants dans ses poubelles, avant de les encaisser à nouveau dans différents établissements.

Si certaines loteries permettent de «redoubler de chance» (comme le Keno tombé deux fois le même jour dans la Somme), il est difficile d’imaginer pouvoir gagner deux fois… Avec le même ticket de Mots Croisés ou de Millionnaire à gratter! C’est pourtant le curieux cas de figure auquel a été confrontée la police du Morbihan, avisée par la FDJ.

Les jeux de grattage inspirent malheureusement nombre d’escroqueries, tant chez les joueurs (on se souviendra notamment de la combine avortée autour d’un ticket Cash), que chez les  buralistes… Rappelons en effet que plusieurs professionnels, employés ou gérants, ont déjà cédé à la tentation du gain (comme ce fut le cas de la salariée kleptomane qui avait dérobé une dizaine de jeux à gratter par jour sur son lieu de travail, ou encore du buraliste en faillite qui avait puisé dans son propre stock de tickets-jeux de grattage). C’est pourquoi les forces de l’ordre se sont d’abord adressées au gérant du bar de Lanester, avant de s’apercevoir que celui-ci n’était pas coupable… Ou du moins, pas directement!

Plusieurs poubelles éventrées et retrouvées à Quéven, une commune voisine, ont permis de reconstruire les faits: «Il s’agit bien de mes sacs –reconnaît le patron du bar de Lanester- C’est vrai que j’y jetais directement les jeux à gratter, même les gagnants… Je n’aurais jamais pensé que quelqu’un pouvait aller les récupérer là!» Et pourtant même au fond d’une corbeille à papiers, un ticket de Powerball gagnant peut, par exemple, toujours faire un heureux!

Mais…Qu’en est-il des Millionnaires et autres Cash à gratter? Ne sont-ils pas suivis et validés automatiquement à l’achat et au retrait du gain, comme l’avaient appris à leurs dépens les voleurs de 2500 jeux de grattage qui n’ont jamais pu les encaisser? D’après les informations relatives à l’incident, les contrevenants auraient pris soin d’aller «ré-empocher» les tickets à gratter dans des établissements non-informatisés. La somme totale que devra rembourser le détaillant imprudent (selon le règlement de la FDJ, tous les tickets-jeux gagnants doivent être détruits au retrait du prix) ne s’élève néanmoins qu’à 200€.

Le plus court chemin pour les millions reste toujours en ligne: retrouvez les plus grosses cagnottes sur Lottery24.fr!