Le site n ° 1 pour jouer à la Loterie en ligne depuis 2004, avec plus de 6 millions d'euros gagnés
Retour aux actualités

Ticket à gratter « antisémite » : Malencontreux hasard ou intention malveillante?

On dit que « jeux de mains, jeux de vilains »… Mais que dire des « jeux de mots », qui font les beaux jours de certains tickets à gratter ? Chez nos voisins helvètes, le jeu « Top secret » – similaire à nos fameux « Mots Croisés » – vient en tout cas de déclencher une polémique. La cause? L’un de ses exemplaires : une fois découverte, la grille de lettres présentait en effet une association de termes… Plus que fâcheuse !

Le joueur se dit « choqué » et « s’interroge »

Marc, le quadragénaire qui a acheté son ticket à gratter Top Secret le 4 septembre dernier dans un kiosque de Thônex (canton de Genève), avoue qu’il a été plus que surpris en voyant apparaître sur la même ligne, après avoir gratté les différentes cases de la grille, les mots « Juif » et « Gazé »… Gêné, il a décidé de faire part de sa découverte, par acquis de conscience : « Si cela a été fait exprès, c’est quelque chose qu’on ne peut pas laisser passer. Et si c’était involontaire, il ne faut pas non plus que cela se reproduise –explique le joueur, qui précise ne pas être de confession juive, mais seulement « interpellé » par la « coïncidence ».

Pas le fruit du hasard ?

Si l’ombre du doute plane pour Marc – qui admet que le mot « juif » est couramment utilisé dans les mots croisés, et donc à fortiori dans les grilles de tickets à gratter qui reproduisent ce schéma – la Cicad (Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation), arrive à des conclusions beaucoup plus cinglantes : d’après le Secrétaire Général de l’entité suisse, Johanne Gurfinkiel, la concurrence de ‘juif’ et de ‘gazé’ sur seulement seize mots n’est « certainement pas le fruit du hasard ». Indigné par ce ticket à gratter qu’il qualifie de « scandaleux », Johanne attend désormais « réparation » – et explications ! – de la part de la Loterie Romande.

Des excuses et un retrait

Un ‘mea culpa’ qui ne s’est pas fait attendre : Danielle Perrette, la Directrice de communication de l’institution nationale de jeux, a immédiatement fait part de sa « consternation » en apprenant l’incident.

« Nous regrettons profondément la présence de ces deux mots sur l’un de nos tickets à gratter, et nous tenons à adresser nos plus vives et sincères excuses à toute la communauté juive, ainsi qu’à toute personne dont la sensibilité a pu être heurtée – fait-elle savoir dans un communiqué, en acceptant de même un rendez-vous avec la Cicad pour éclaircir l’affaire.

Par prudence et par souci de réparation, la série de tickets à gratter à laquelle appartenait le jeu douteux va être « retirée de la vente », même si la responsable nie toute intention malveillante et incrimine un « malheureux hasard » : « C’est un algorithme qui choisit et place les mots, en brassant plus de 100 000 options du dictionnaire… Ceci étant, par mesure de précaution nous avons également fait retirer ces deux mots des entrées possibles –conclut la Directrice.

L’histoire ne dit pas si le fameux ticket à gratter était gagnant ou non (le montant maximum de sa catégorie atteignant les 250 000€)… Mais vous savez déjà que pour faire vos jeux en toute tranquillité, vous pouvez toujours compter sur les mises internationales en ligne de Lottery24.fr !