Le site n ° 1 pour jouer à la Loterie en ligne depuis 2004, avec plus de 6 millions d'euros gagnés
Retour aux actualités

D’anciens millionnaires du Loto ruinés en quinze ans

Pour certains la vie est une montagne russe dont même les plus hauts sommets n’assurent aucune garantie contre la brutale redescente: en l’an 2000 Jacques et Martine Riez, un couple de l’Eure (Haute-Normandie), voyait leur rêve se réaliser en empochant une cagnotte du Loto… qu’ils ont ensuite malheureusement dilapidée entièrement en moins de dix ans; dès 2014 ils se retrouvaient à nouveau menacés d’expulsion pour loyers impayés dans le HLM où ils s’étaient vus contraints de retourner en 2008.

Alors respectivement âgés de 36 et 37 ans, Martine et Jacques avaient pourtant fait bien des envieux en remportant 10 millions de francs au Loto (soit 1,5 million d’euros puisque les sommes étaient déjà estimées dans les deux monnaies… Même si tous les joueurs n’ont pas eu la chance d’évaluer personnellement ce changement en gagnant deux fois à la loterie en francs puis en euros !)

On ignore s’ils furent alors déstabilisés par les changements monétaires en cours, ou tout simplement conditionnés par une situation économique fort compliquée (comme dans la belle histoire d’une autre jeune gagnante, qui avait littéralement vu la main de la Providence dans sa cagnotte du Powerball), mais toujours est-il que les époux Riez ont cru pouvoir faire une croix définitive sur leurs difficultés financières et s’offrir sans compter tout ce dont ils avaient toujours rêvé… Sans songer malheureusement à se préserver un petit capital.

Ils ont tout d’abord déménagé en Dordogne –sans investir durablement dans de l’immobilier locatif comme Adrian Bayford, le prévoyant gagnant de l’Euro Millions – mais, ne s’y plaisant pas, ils sont finalement revenus dans l’Eure. Voitures, voyages… De caprices irréfléchis en mauvais choix, la famille verra en moins de dix ans son capital du Loto fondre comme neige au soleil, et se retrouvera, quinze ans plus tard, de retour à la «case départ»: menacée d’expulsion pour retard d’assurance et loyers impayés dans son HLM du Bourgoult, un quartier populaire des Andélys (Eure).

Malgré ce retour vers leurs racines, Martine ressasse aujourd’hui sa grande déception concernant «l’ingratitude» des proches qui ont jadis profité de leur générosité… Regret qui semble justifier, en quelque sorte, la discrétion de plus en plus réclamée par les grands gagnants de Loteries.

Mais même si tout le monde ne se sent pas l’âme d’un entrepreneur comme pour investir son gain de Loterie dans une société de taxis, la FDJ propose désormais aux gagnants qui le souhaitent un suivi personnalisé.

Et toute l’équipe de Lottery24 vous rappellera toujours également de vous adresser à un conseiller financier si vous devenez notre prochain millionnaire… Alors, puisqu’un gagnant averti en vaut deux, validez dès aujourd’hui toutes vos options avec nous en ligne !