Le site n ° 1 pour jouer à la Loterie en ligne depuis 2004, avec plus de 6 millions d'euros gagnés
Retour aux actualités

L’escroc charmait les buralistes pour voler des tickets à gratter

La tactique de ce délinquant de l’Île-de-France était bien rôdée. Mais même s’il pensait avoir, grâce à sa « tchatche », contourné les écueils habituellement rencontrés par les voleurs de tickets à gratter, les Forces de l’Ordre ont remonté sa piste. Il sera jugé pour 180 000€ de préjudices sur tout l’été.

Un charmeur qui jouait la carte de l’amitié

Comme beaucoup de jeux de Loterie, les tickets à gratter présentent un certain nombre de garanties pour éviter les fraudes. Notamment, pour éviter de tenter les indélicats sur les points de vente, les jeux de grattage ne s’activent qu’à l’achat, à l’aide du scanner des buralistes.

L’habitant du Val-de-Marne le savait, et il comptait bien ne pas tomber dans le piège qui a déjà souvent transformé, par le passé, nombre de voleurs de tickets à gratter en… Simple détenteurs de bouts de carton sans aucune valeur !

Pour cela, l’escroc jouait sur son bagout : habitué des bistrots, il ne comptait pas ses heures pour jouer la sympathie auprès des buralistes, afin que ceux-ci, en confiance, lui dévoilent –volontairement ou involontairement- le fonctionnement et le mot de passe de la machine des scanners.

Deuxième étape : de nuit et avec préméditation

Une fois le code d’accès mémorisé, le malfaiteur de 38 ans n’avait plus qu’à commettre son larcin. Pour ce faire, il se laissait délibérément enfermer dans les établissements visés afin de remettre en marche la caisse et la machine et valider les tickets à gratter qu’il dérobait.

Un autre de ses stratagèmes consistait à se déguiser en peintre du bâtiment, de façon à ne pas éveiller les soupçons s’il était repéré.

Décidément malin, le voleur n’allait pas non plus encaisser lui-même les tickets à gratter gagnants : moyennant une modique commission, il envoyait des complices le faire à sa place dans différents établissements.

Un amateur de tickets à gratter récidiviste

Au total, au cours des mois de juillet août ce ne sont pas moins de 8 établissements de l’Île-de-France qui ont ainsi été « revisités », de nuit, par ce « faux-bon client » -et authentique escroc !

Malgré les précautions du contrevenant, l’enquête menée par le Service Central des Jeux de la Police Judiciaire a fini par remonter jusqu’à lui. Lors de la perquisition à son domicile, des vêtements de peintre ont notamment été découvert. Pas de trace des tickets à gratter, mais un préjudice estimé à 180 000€.

Le voleur n’en était d’ailleurs pas à son coup d’essai : féru de « grattage illégal », il avait déjà été condamné pour les mêmes faits de vol de tickets à gratter perpétués entre le mois de février et l’été 2019, pour un butin de 300 000€.

En tant que récidiviste, il a cette fois été placé en détention provisoire.

Le meilleur moyen pour gagner sans problème, c’est de participer selon les règles… Et n’oubliez pas de multiplier vos chances grâce à notre gamme étendue de Loteries diverses et variées, sur Lottery24.fr !