Le site n ° 1 pour jouer à la Loterie en ligne depuis 2004, avec plus de 6 millions d'euros gagnés
Retour aux actualités

Le boulanger andalou retire quelques « billes » de ses placements Euro Millions

Il s’appelle Francisco Manuel Delgado Rodriguez : son nom ne vous dira probablement rien, et pourtant cet habitant d’un village proche de Séville (Espagne) a connu son heure de gloire il y a huit ans, en empochant un fabuleux jackpot Euro Millions à hauteur de 121 M d’euros. Cet ex-boulanger, reconverti dès lors en multimillionnaire, est revenu dernièrement à la une des publications d’outre-Pyrénées pour sa frilosité face aux bouleversements boursiers de la crise du Covid… Récit d’une histoire de chance assumée, et enfournée précautionneusement pour se dorer et se multiplier à petit feu… Comme les petits pains !

L’impensable de l’Euro Millions est tombé sur lui

« Si je gagnais à l’Euro Millions je ferais ça, ou ça… Et ça ! »

Avouons-le, tous les joueurs du tirage européens ont, à un moment ou à un autre, tiré des plans sur la comète pour savoir ce qu’ils feraient si une somme pharamineuse comme celle-ci leur échouait un jour. Mais Francisco (Francis, pour ses proches), a fait cette expérience en « live » et en réel, un beau jour du mois de mai 2011, alors qu’il n’était âgé que de 36 ans.

Et même s’il ne devait plus jamais se lever aux aurores pour préparer le pain, Francis n’a pas pour autant « flambé » ce pactole Euro Millions.

Il place stratégiquement sa famille

Comme la plupart des grands gagnants Euro Millions – ou d’autres Loteries – Francis avait décidé de s’adresser à des conseillers financiers pour faire fructifier – ou, du moins, pour conserver – ses millions.

Mais ce n’est pas pour autant que l’ex-boulanger de Pilas (un village à 40 kms de Séville, en Andalousie) a tout confié à des étrangers : ayant acheté et changé le nom de trois Sicavs (entreprises d’investissements boursiers), il avait placé à leur tête deux de ses sœurs ainsi que son père, jusqu’au décès de celui-ci en 2017.

Et à celles et ceux qui opineraient qu’il a « oublié d’en profiter », on ne peut que les rassurer : en parallèle à ses investissements, Francisco a également profité de cette manne de l’Euro Millions pour faire de nombreux voyages, acquérir une automobile de grosse cylindrée et placer son argent dans l’immobilier, en achetant des propriétés aussi bien dans son village natal qu’à Séville, ou même à… Miami !

Un léger stress face à un possible effondrement

Bien  sûr, avec une telle fortune de l’Euro Millions, celui auquel de prestigieuses entités banquières font les yeux doux (Santander en Espagne ou JP Morgan aux États-Unis, pour ne citer que celles-ci) n’a pas à prendre de risques pour faire fructifier son capital : voyant s’assombrir l’horizon boursier suite aux retombées de la « crise Covid », Francisco a récemment décidé de retirer plusieurs millions de ses Sicavs… En attendant des jours meilleurs – et de meilleures opportunités d’investissement – pour son pactole Euro Millions.

Si vous gagnez à l’Euro Millions, vous n’aurez jamais assez de toute une vie pour le compter… Et le raconter ! Tentez votre chance en ligne et sans plus attendre, directement sur Lottery24.fr.